Miel de Montagne

Je produis mon miel de Montagne à 1400 mètres d’altitude, sur le Haut Plateau Ardéchois, non loin du Mont Gerbier des Joncs, au pied duquel la Loire prend sa source.

Vue panoramique du Haut Plateau Ardéchois, avec au fond à droite, le Mont Gerbier de Joncs, source de la Loire

Vue panoramique du Haut Plateau Ardéchois, avec au fond à droite, le Mont Gerbier de Joncs, source de la Loire

Haut_Plateau_Ardechois

Genêts Purgatifs en fleurs et forêt de Sapins sur le Haut Plateau Ardéchois

Genêts Purgatifs en fleurs et forêt de Sapins sur le Haut Plateau Ardéchois

Lorsque les conditions météorologiques le permettent (c’est-à-dire lorsque le printemps est chaud), les abeilles commencent de butiner les fleurs de prairies (Pissenlit, Scabieuse, Trèfle blanc, Vesce, etc, etc, etc…) vers le 15 mai. Ensuite viennent les Framboisiers et les Sorbiers en lisière des grandes forêts de sapin, en juin, puis les Epilobes, les Séneçons de Fuchs…en juillet et ensuite la Bruyère Callune en août.

C’est un environnement très sain pour les abeilles. On y trouve de grandes prairies sur lesquelles les paysans du coin récoltent le foin qui alimentera les vaches en hiver, ainsi que d’immenses forêts de sapin et de hêtres. Ici, comme dans les Cévennes, nulles traces de colza, de tournesol ou de maïs.

Certaines années, il est même possible de produire un délicieux miel de sapin, mais pour cela il faut que le printemps soit chaud et l’été sec. La dernière belle production de miel de Sapin date de 2003 chez nous…

Rucher de montagne
ruches_montagne